Une Aire Terrestre Éducative labellisée dans le Val de Somme !

C’est en 2012 que naît le concept d’Aire Marine Éducative (AME), dans l’archipel des îles Marquises en Polynésie française. Il fait suite au souhait exprimé par des élèves de l’école de Vaitahu de s’impliquer dans la gestion d’une zone marine dans leur baie. Face au succès de ce projet, les AME sont importées sur le littoral métropolitain en 2018 avant d’être finalement étendues à l’ensemble du territoire pour donner naissance aux Aires Terrestres Éducatives (ATE) en 2019.
biod12

Chaque Aire Éducative (AE) s’appuie sur un binôme constitué d’une équipe enseignante et d’une structure référente reconnue pour ses compétences en termes de protection de l’environnement et agréée par l’éducation nationale.

C’est dans ce contexte que Picardie Nature est devenue au fil des années, référente d’un réseau constitué de cinq AE à ce jour.

Un projet pédagogique et éco-citoyen

Une « Aire Éducative » est une zone marine ou terrestre de petite taille gérée de manière participative par une classe de cycle 3 (CM1 à 6ème) suivant les principes définis par une charte. C’est un projet conçu POUR les enfants et porté PAR les enfants, ce qui en fait toute sa singularité !
Les trois piliers qui structurent le label sont les suivants :
« Connaître » : acquisition de connaissances sur le patrimoine naturel et culturel ;
« Vivre » : découverte du territoire et de ses acteurs ;
« Transmettre » : transmission des savoirs et gestion d’un patrimoine commun préservé.

L’AE constitue un projet pédagogique et éco-citoyen de connaissance et de protection du milieu marin et terrestre par des jeunes publics et s’inscrit pleinement dans les dimensions pédagogiques et civiques de l’enseignement scolaire. C’est un support particulièrement efficace pour les démarches pédagogiques transversales.

Elle s’inscrit sur un territoire dans la durée et crée une synergie entre les différents acteurs et usagers du site et la communauté éducative. Elle permet de faire émerger une nouvelle dynamique de rééquilibrage des rapports entre la société et son environnement par le biais des enfants.

En pratique, sur une année scolaire, le référent accompagne les enfants en classe et sur le terrain lors de 10 demie-journées. Un Conseil de la Terre est créé pour que les enfants prennent les décisions relatives au projet : choix de leur aire, état des lieux, gestion du site, sorties pédagogiques, rencontres avec les professionnels et les porteurs de savoirs locaux, mise en œuvre d’actions de préservation de la biodiversité… Ils sont force de proposition, le référent étant quant à lui présent pour leur apporter un cadrage, ses connaissances et les aider à mener à bien leurs idées.

Une école du Val de Somme engagée dans la démarche depuis deux ans

C’est à la rentrée 2019/2020 que le RPI du Mont-Faÿ (Baizieux, Contay, Vadencourt, Warloy-Baillon) se lance dans cette aventure ! La première année est fortement tronquée par la situation sanitaire, mais elle permet tout de même de lancer la démarche avec les 27 élèves de la classe de CE1/CM1/CM2 qui font du parc et des abords de l’école de Warloy-Baillon leur Aire Éducative. Cette année de lancement se conclue par l’obtention de la toute première labellisation de l’école en juin 2020 !
La seconde année, 2020/2021, se déroule presque normalement et le projet peut être mené à bien dans son intégralité.

C’est à l’automne que les premières séances peuvent avoir lieu. Avec l’aide du référent de Picardie Nature et des enfants déjà engagés dans la démarche l’année précédente, les nouveaux élèves de la classe de CE2/CM1/CM2 découvrent le concept d’Aire Éducative et réalisent leur premier Conseil de la Terre. Collectivement, ils décident d’axer leur année autour de deux thématiques : la découverte et la protection des animaux, notamment les oiseaux, et les déchets.

Plusieurs séances se succèdent ensuite durant l’hiver. Au programme : découverte de la thématique des déchets et réflexion sur la conception de panneaux de sensibilisation, fabrication et installation de nichoirs et mangeoires, découverte des oiseaux des jardins et des sciences participatives…
Au mois de mars, l’arrivée du printemps accompagne le retour des séances en extérieur, avec la découverte de la faune du bâti à travers l’exemple des chauves-souris et des hirondelles, la recherche et l’identification de petites bêtes en tout genre, l’installation des nichoirs fabriqués par les enfants, l’exploration des éléments paysagers remarquables du site, le fleurissement sauvage de l’aire avec des plantes mellifères, la découverte de la faune des mares, etc.
Les enfants avaient également émis dès le début d’année la volonté de réaliser un chantier de nettoyage face aux nombreux déchets observés sur leur aire à Warloy-Baillon. Leur souhait se concrétise donc en fin d’année et 22 kilos de déchets sont collectés ! Les panneaux de sensibilisation ébauchés à l’hiver sont finalisés et installés aux abords de l’ATE.

Enfin, lors de la dernière séance, les enfants reçoivent la visite de Mr le Maire de Warloy-Baillon, de deux membres du conseil municipal et de la présidente du syndicat scolaire, qui ont répondu présent à l’invitation de la classe. Les enfants peuvent ainsi pu présenter avec brio (car il n’est pas facile de faire face à des élus quand on a 10 ans !) leurs actions et leurs idées de projets pour l’année à venir. À cette occasion, leur initiative sur le ramassage de déchets et la réalisation de panneaux de sensibilisation a été vivement saluée par les élus !

Cette dernière séance de l’année était aussi la toute dernière séance d’ATE pour les CM2 avant leur départ au collège après deux ans d’implication dans le projet. Place maintenant à la nouvelle génération de CE2 qui a rejoint ce beau projet à la rentrée après l’obtention d’une seconde labellisation pour cette seconde année écoulée !

Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

Des conseils pour le tri
Changement pour les cartons !
Favoriser la biodiversité
Votre propre réserve de biodiversité, ça vous tente ?
Le compostage une façon simple, ludique et économique de réduire ses déchets