La chauve-souris

Leurs moeurs nocturnes en font des animaux souvent méconnus et parfois mal-aimés. Pourtant les chauves-souris sont inoffensives, fascinantes et indispensables à l’écosystème.
Close up picture of small Brown long-eared bat Plecotus auritus

La mystérieuse vie des chauves-souris…

En Europe, les chauves-souris sont des espèces lucifuges qui ont des modes de vie nocturnes. Elles s’orientent dans l’environnement et chassent notamment par l’écholocation.

L’ensemble des espèces de chauves-souris d’Europe est exclusivement insectivore et consomme une importante diversité d’insectes et d’araignées. Elles peuvent manger l’équivalent d’un tiers de leur propre poids chaque nuit en période d’activité, dont certains ravageurs des cultures. Elles jouent un rôle important dans le fonctionnement des écosystèmes et sont un vecteur de lutte biologique.

Le cycle de vie des chauves-souris

Les chauves-souris ont un cycle de vie calé sur celui des saisons. Ainsi dès l’hiver, leur nourriture se raréfie et il est temps pour elles d’entrer en phase d’hibernation. Elles vont alors se mettre à l’abri dans des sites « hors gel » (grottes, anciennes carrières, caves, arbres creux …) où elles vont entrer en léthargie profonde pendant 4 à 5 mois.

Suite à cette longue phase d’hibernation, les chauves-souris vont retrouver une activité au printemps où elles vont se nourrir activement dans leurs habitats de prédilection (bois, lisières, zones humides, jardins, …). Les femelles vont commencer à se regrouper en maternité dans leur gîte d’été vers le mois de mai pour mettre bas et élever leurs jeunes durant l’été. Chaque femelle n’aura qu’un petit chaque année. En fonction des espèces, ces groupes de femelles peuvent s’installer dans des gîtes d’été divers. Il peut s’agir de combles de grands bâtiments (église, corps de ferme, château), de toitures de maisons modernes ou anciennes ou d’arbres creux.

A la fin de l’été, lorsque les jeunes sont volant, les maternités se dispersent et il est temps pour les mâles et les femelles de se retrouver dans des sites où ils vont se reproduire.

Vous souhaitez en savoir plus sur la vie de ces petites habitantes, rendez-vous sur (lien mag augmentée)

Le saviez-vous ?

On raconte que les chauves-souris s’accrocheraient aux cheveux… cette légende du Moyen Âge racontée aux jeunes filles permettait de garder ces dernières sagement à la maison le soir ! Si on constate parfois que des chauves-souris volent au-dessus de nos têtes au crépuscule, c’est seulement qu’un nuage d’insectes nous survole !

Une chauve-souris dans ma cave ? Attention, fragile !

En hiver, les chauves-souris vont choisir des sites souterrains où la température ambiante peut atteindre une dizaine de degrés. Elles peuvent ainsi hiberner à l’abri des températures trop froides. Les caves de nos maisons vont permettre à des individus de passer l’hiver souvent cachés discrètement dans des interstices. Mais attention, les chauves-souris sont extrêmement fragiles lors de cette période. Le moindre réveil inhabituel en hibernation force les chauves-souris à puiser dans leurs réserves d’énergie. Elles peuvent ainsi se retrouver à cours d’énergie et ne pas survivre à l’hiver.

Si vous constatez la présence de chauve-souris en hiver dans votre cave, il est donc préférable de limiter au maximum le dérangement des individus en évitant de les éclairer et en évitant le bruit. Si vous le pouvez, limitez la fréquentation de la cave au minimum en hiver !

Faites remonter vos observations !

Contribuez à l’amélioration des connaissances sur les chauves-souris en Picardie en saisissant vos observations dans l’outil clicnat.fr ! Vous pouvez également faire appel à un expert de l’association pour faire remonter vos observations ou pour toute question sur les chauves-souris en contactant lucie.dutour@picardie-nature.org

11 décembre 2020
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

La nouvelle station d’épuration à Sailly-le-Sec, on vous explique tout !
La réderie de Marcelcave devient éco-responsable
Les erreurs de tri et leurs conséquences
Les aires éducatives : quand les enfants expliquent la nature aux autres enfants !
Animation en déchetterie du Val de Somme