Si tu vas à Warloy-Baillon

Placée au nord du territoire, la commune de Warloy-Baillon a su garder son caractère rural tout en se modernisant. Du nord au sud, le village est traversé par une vallée sèche, ancien lit de la rivière Hallue. Un bras de l’Hallue, appelé aussi Ravin, est enterré dans la traversée de la commune.
Warloy-Baillon (1)

La commune

Nombre d’habitants : 767

Superficie : 1 527 hectares

Nom du maire : Frédéric MARTIN

Mairie : 1, rue Jules Ferry

80300 Warloy-Baillon

Tél. : 03 22 40 55 26

mairie.warloy-baillon@wanadoo.fr

Ouverture du secrétariat :

Lundi, mardi et jeudi de 16 h à 18 h 30

Mercredi de 15 h à 18 h 30

Vendredi de 14 h à 18 h 30

Permanence élus : Sur rendez-vous

Les associations et président(e)s :

  • ACPG CATM, M. Pierre DIGEAUX
  • Amicale des Sapeurs-Pompiers

Mme Carole THERASSE

  • Ballon au poing

M. Jean-Guy OBLET

  • Familles rurales

Mme Laurence VAN CANNEYT

  • Le club des aînés

Mme Françoise DENIS

  • Les séniors de Florentine

Mme Catherine CHANCELIER

  • Parents d’élèves du SISCO

M. Thomas HERMANT

  • Parents d’élèves école Notre-Dame

M. Yann CHARON

  • Société de chasse

M. Maxime FOURDRINIER

  • Tous en forme

Mme Nadine BELISON

Mairie de Warloy-Baillon et le chevet de l’église

Henri CARNOY, grande figure du village

Emile Froidure, qui écrira sous le nom d’Henri Carnoy, est né le 12 mai 1861 à Warloy. Le grand-père Auguste Carnoy était à la fois cabaretier et saiteur (tisserand), l’arrière grand-père était brasseur et l’arrière-arrière-grandpère était marchand de fil à Baillon.

Côté maternel, tous ses aïeux étaient dans le tissage et saiteurs.

Encore adolescent, il entreprend de recueillir des contes, des chansons, des formulettes et des dictons dans son entourage. En quelques années, il rassemble la plus belle collecte de contes de Picardie.

Professeur de lettres dans les lycées parisiens, Henri Carnoy est l’un des plus grands poètes folkloriques français.

On lui doit une grande quantité d’ouvrages dont de nombreux dictionnaires biographiques. En 1883, il publia cette même année un important ouvrage sur la Littérature orale de la Picardie qui fut couronné par la Société des sciences, de l’agriculture et des arts de Lille. Un buste a été élevé en son nom, place du Fort.

Le moulin de Rolmont

On comptait autrefois pas moins de 8 moulins à vent sur le territoire de la commune. Des moulins à farine bien sûr, mais aussi un moulin à huile et un à waide, plante teinturiale. Il n’en reste qu’un sur les hauteurs du village à l’emplacement du Bois de Rolmont et dont la tour se dresse encore sur la petite route qui mène à Hénencourt.

Robert BEAUMONT

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le docteur Robert BEAUMONT, résistant Warloysien mit à profit la mobilité qu’exigeait son métier pour cacher de nombreux aviateurs tombés sur notre sol. Arrêté, il trouva la mort lors du bombardement de 18 février 1944 alors qu’il était dans une cellule de la prison d’Amiens. Une plaque remercie ce héros du village au nom des habitants.

De l’hospice à la maison de retraite

En 1907, Henriette Florentine Carnoy lègue au bureau de bienfaisance de la commune des terrains, bâtiments et valeurs mobilières qui permettent la construction d’un hospice en 1908. Elle souhaite que les nécessiteux et indigents puissent y être accueillis pour y finir leur vie dans des conditions décentes. En 1982, la construction d’une aile supplémentaire permet de le moderniser et de le transformer en maison de retraite. En 2001, la maison de retraite devient EHPAD. Depuis 2019, les séniors vivent dans un tout nouveau bâtiment, à quelques mètres de l’ancien. Plus fonctionnel et plus lumineux, il est aussi plus grand.

Une stèle en la mémoire de deux officiers

Une stèle, inaugurée le 11 septembre 2004, rappelle la mémoire de deux officiers de la Royale Air Force tombés à Warloy-Baillon lors de la seconde guerre mondiale.

Cimetière militaire, Communal Cemetery :

Près du cimetière communal, il rassemble les tombes de 857 Britanniques, 320 Australiens, 153 Canadiens, 17 Allemands et 3 corps non identifiés ainsi que des tombes de soldats français.

Curiosités

Roses de Picardie

Durant la Première Guerre mondiale, un soldat anglais en convalescence dans le village compose une chanson inspirée par une habitante du village et par les magnifiques rosiers qu’elle cultive. Henry Wood met en musique les paroles de Fred Weatherly et la chanson « Roses de Picardie » est née. Elle sera reprise en français par Tino Rossi, Mathé Altéry et jacques Lantier. La chanson en inspirera une autre, interprétée par Yves Montand.

Dicton

« Warloy, bon pays, mauvaise loi » en référence au temps où le village était exempté de taxes sur les boissons ce qui amenait certains habitants à boire avec excès. Il y eut jusqu’à 11 estaminets dans le village.

Un peu d’histoire – Les grandes dates du village

VIIe s : la seigneurie de Warloy appartient à l’abbaye de Corbie

1294 : la seigneurie est vendue au seigneur d’Encre

1504 : la seigneurie est revendue à l’abbé de Corbie

1509 : la seigneurie est à nouveau vendue à Adrien de Hénencourt

1598 : le village subit les invasions espagnoles. Les habitants se réfugient dans les muches.

1870-1871 : la commune subit de lourdes réquisitions

1914-1918 : Warloy-Baillon est un village de l’arrière. Un hôpital militaire est installé dans la maison de retraite.

Services

  • Maison de santé – Médecins généralistes, dentistes, kiné…
  • Fabien BRABANT – Du sol au plafond
  • Dominique CALAIS – Couvreur
  • Florian DAUDIN – Enseignant cavalier professionnel et vente de selles
  • Ricard DEMAIE – Plombier chauffagiste
  • Frédéric DHAILLE – Taxi
  • Eric DHEDIN – Aménagements naturels
  • Corinne FERRIERE – Corinne Coiffure – Salon de coiffure
  • Caroline JEAN – Avocat au Barreau d’Amiens
  • Gaëtan JULLIEN – Informatique
  • Guillaume LECLERC – Espaces verts
  • Caroline LECRONIER – Notaire
  • Entreprises de plâtrerie Manot
  • David MORAND – Boulanger
  • Clément OLIVIER – Pharmacien
  • Marie SENECAT – Graphiste
28 janvier 2021
Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

“Les deux chapelles à Le Hamel”
Le Val de Somme aux couleurs de l’Australie !
Villers-Bretonneux – Journée de l’emploi et de la formation
Si tu vas à Franvillers
L’eau, une ressource naturelle à préserver !