Votre propre réserve de biodiversité, ça vous tente ?

Rassurez-vous, nous ne parlons pas ici de vous confier la gestion du Parc Kruger et ses Rhinocéros blancs ! mais savez-vous que votre jardin selon ce que vous faites, peut devenir un véritable havre de paix pour une multitudes d’espèces, contribuant localement à leur préservation ?
découverte fleurs

Car quand on parle de la biodiversité et de son érosion, on ne parle pas que des Ours polaires sur la banquise ou des Lions en Afrique ! Les pollinisateurs de nos jardins, les Moineaux, les Hirondelles sont autant d’exemples d’espèces en déclin que nous côtoyons à notre porte et à qui nous devons beaucoup quotidiennement ! Ils pollinisent nos cultures, prédatent les insectes, égayent nos sorties par leurs chants, et bien plus encore ! Bien évidemment, un jardin de quelques dizaines ou milliers de mètres carrés ne remplacera jamais de grandes étendues naturelles et sauvages. Mais si petits soient-ils, mis bout à bout, si nous les entretenons avec le souci de limiter notre impact, voire favoriser la biodiversité, ils peuvent alors se transformer en un véritable réseau de sites favorables à la faune et la flore !

Mais une fois qu’on a dit tout ça, on fait quoi ?

Et bien c’est simple, on passe à l’action ! Et nul besoin d’être un spécialiste pour mettre en œuvre des pratiques et aménagements permettant à la faune et à la flore de s’épanouir, tout en nous rendant des services et en embellisant notre jardin. Le plus compliqué est probablement de changer nos mauvaises habitudes, d’oublier les codes démodés mais ancrés du « jardin entretenu en bon père de famille », bref, d’accepter l’idée que nos anciennes pratiques n’étaient peut-être pas les plus adaptées au monde durable que nous souhaitons pour nos enfants et petits enfants ! Voici donc une liste non exhaustive d’idées pour vous permettre, seul ou en famille, et en prenant du plaisir, de faire de votre jardin un véritable réservoir de biodiversité où il fait bon vivre au milieu d’une vie foisonnante et fascinante !

Des gîtes pour la faune, si on bricolait en famille ?

Des nichoirs à mésanges, un gîte à Hérissons, des gîtes à insectes : vous vous dîtes peut-être que c’est juste de la déco ? Détrompez-vous ! Lorsqu’ils sont associés à des zones fleuries, des bandes refuges et une gestion du jardin sans produits chimiques, leurs occupants sont de vrais alliés pour les jardiniers ! Les mésanges vont vous débarrasser d’innombrables chenilles, le Hérisson sera la terreur des insectes et autres limaces et les perce-oreilles se délecteront en mangeant les pucerons

Un terrain de jeu
pour mener l’enquête

Un jardin riche en biodiversité, c’est l’opportunité de croiser un monde sauvage insoupçonné ! Petit à petit, vous pourrez apprendre à mieux le connaître et découvrirez régulièrement de nouvelles espèces. Et si vous le faisiez de façon ludique en participant à des enquêtes ? RDV sur https://enquetes.clicnat.fr pour faire part de vos observations et continuer à apprendre.

L’eau c’est la vie !

On pense souvent à nourrir les oiseaux en hiver, mais on pense beaucoup moins à abreuver les animaux, notamment pendant les périodes estivales. Or, disposer d’eau est tout aussi vital pour eux ! Vous pouvez donc facilement les aider en disposant de petits abreuvoirs remplis d’eau propre à divers endroits de votre jardin. Et pour les plus motivés, la création d’une mare, même de petite taille, pourra également permettre à certaines espèces aquatiques (amphibiens, libellules …) de venir s’installer chez vous !

Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

Une Aire Terrestre Éducative labellisée dans le Val de Somme !
Des conseils pour le tri
Changement pour les cartons !
Favoriser la biodiversité
Le compostage une façon simple, ludique et économique de réduire ses déchets