Les erreurs de tri et leurs conséquences

Trier vos déchets permet de les valoriser et de les transformer en nouvelle matière. De plus, cela permet de limiter l’enfouissement qui vient considérablement peser sur vos taxes d’ordures ménagères et sur l’environnement.
Deux personnes triant des déchets sur un tapis

Les déchets que vous déposez dans votre bac à couvercle jaune, dans le but qu’ils soient recyclés, sont ensuite triés par matière, dans un centre de tri, par des machines mais aussi par des agents du tri. Ainsi, les trieurs qui manipulent à la main les déchets, sont en contact direct avec les détritus et peuvent se faire piquer par les aiguilles, couper par le verre ou se retrouver face à des déchets peu ragoûtants (cadavres d’animaux, couches ou serviettes périodiques usagées, etc…).

Au-delà de la dimension humaine, certains objets non adaptés sont susceptibles d’endommager des équipements de tri pouvant valoir plusieurs centaines de milliers d’euros.

Par exemple les batteries au lithium (de téléphone et d’autres petits appareils électriques). Cet objet hautement inflammable, qui réagit aux chocs et aux contacts avec l’eau, est à l’origine de la majorité des incendies qui se déclarent en centre de tri. Les matériaux stockés dans ces locaux étant majoritairement des cartons et plastiques, eux-mêmes très inflammables, les départs de feu déclenchés par ce type d’appareil peuvent très vite prendre une grande ampleur.

Que faire en cas de doute ?

Il vous est demandé  de mettre le déchet dans le bac d’ordures ménagères, à couvercle vert. Pourquoi ? Car les déchets non recyclables qui arrivent au centre de tri sont triés puis réorientés, avec les ordures ménagères, au centre d’enfouissement. C’est ce qui est appelé « refus de tri ». Cette double intervention coûte évidemment plus cher que si le déchet était parti directement avec le bon flux. Autre erreur doublement impactante : les déchets non vidés. Une bouteille ou une boîte pleine ou mal vidée ne peut être recyclée et est donc réorientée en refus de tri. En se renversant, elle risque également de souiller les autres emballages. Le poids non négligeable de ce type d’erreur fait que leur coût de traitement est important.

Partagez cet article !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans la même rubrique

La nouvelle station d’épuration à Sailly-le-Sec, on vous explique tout !
La réderie de Marcelcave devient éco-responsable
Les aires éducatives : quand les enfants expliquent la nature aux autres enfants !
Animation en déchetterie du Val de Somme
Un service de collecte de pneus à la déchetterie sur Corbie